L’effet Noémie

Ça fait un petit moment que je pense à vous faire un article pour vous parler de ma relation avec maquillage qui évolué depuis le jour où j’ai commencé à en porter jusqu’à aujourd’hui. je vous préviens d’avance, il va y avoir des photos dossiers de ma personne vu qu’on va remonter il y a 6 ans en arrière et SPOILER ALERTE, j’ai bien changé en 6 années de vie.

J’ai toujours aimé le maquillage mais j’ai eu le droit d’en porter qu’à partir de ma rentrée en seconde. Quand j’ai commencé, je pense que comme pour un grand nombre, c’était à base de crayon khôl et de mascara. Alors au début c’était un peu de khôl noir dans la muqueuse puis du mascara mais je n’ai jamais trop aimé ce look qui à mon goût rendait les yeux beaucoup trop petits.J’ai très rapidement changé et décidé que ce crayon noir allait devenir mon liner. Donc depuis 2008 et pour un long moment encore je pense que le liner est mon maquillage « go-to » que j’adore et surtout que je maîtrise assez pour le faire rapidement. Je n’ai pas de cette période sur mon ordinateur, mais vous en faites pas, je me rattrape juste en dessous !

L’avantage qu’avait le liner au crayon khôl c’est que c’était pas hyper cher et ça existait dans pleins de couleurs alors très vite j’ai troqué le noir pour un crayon bleu nuit un peu irisé. Au fur et à mesure, j’ai commencé à m’intéresser aux ombres à paupières et c’est la que les choses sérieuses commencent ! Au quotidien, en plus de mon liner bleu nuit, je mettais une dose inimaginable d’ombre à paupière argenté dans le coin interne de mon oeil, genre vraiment une très grosse dose.

Après, je suis passée au liner en pot et en feutre, le changement de ma vie pour faire de beaux traits, quelque chose de régulier et de soigner. Au niveau des yeux, même au quotidien je mettais beaucoup d’ombre à paupières et j’enviais les filles qui avec un peu de mascara et rien d’autre étaient trop belles.

Clairement à l’époque je me maquillais d’abord parce que j’aimais ça mais aussi pour me rendre plus belle, plus potable aux yeux de la société, alors même au quotidien j’en faisais des tonnes ! Et vas-y que je te charbonne les yeux, vas-y que je mets du brillant et vas-y que je mets du rouge à lèvres foncés. Plus il y en avait mieux j’étais ! Le must du must c’était à mes 18 quand je me suis fais les cheveux rouges. Avoir les cheveux rouges c’est quelque chose, déjà c’est beaucoup d’entretien mais aussi, c’est une couleur qui passe pas inaperçu et pour contre balancé il fallait que je me maquille encore plus. Un bon gros trait de liner, vraiment épais, du crayon noir dans la muqueuse, du rouge à lèvres, bref tout pour montrer que je suis là.

Début 2014, je commence à trouver un style en maquillage qui me plait et là il va me suivre dans mon quotidien jusqu’à aujourd’hui. Il s’agit d’un très simple travail d’ombre à paupière nude et d’un très d’eye-liner. Encore maintenant, c’est le maquillage que je porte dans la vie de tous les jours quand je n’ai pas d’occasions particulières.

Aujourd’hui, le maquillage c’est quelque chose qui va me détendre, m’occuper, m’amuser. C’est une passion que je partage avec ma meilleure amie puis avec Youtube et Instagram c’est tellement simple de trouver de l’inspiration pour recréer des looks que c’est un réel plaisir. J’adore découvrir et tester de nouvelles marques, tester des nouvelles techniques, des nouveaux looks. Maintenant je peux facilement dire ce que j’aime, ce que je n’aime pas mais aussi et surtout ce que ne me va pas.

Aujourd’hui je suis fière de moi car je m’accepte de plus en plus et mon maquillage quotidien à changé. Depuis que j’ai repris le boulot et les cours, le matin je préfère mettre le réveil plus tard pour profiter de mon lit plutôt que de me mettre un réveil beaucoup trop tôt pour me maquiller. En ce moment, mon maquillage quotidien c’est seulement mon teint + mes sourcils + du mascara noir ou marron et hop je suis parée pour ma journée. Depuis que j’ai adopté ce nouveau maquillage, je trouve encore plus de plaisir à vraiment me maquiller pour des sorties ou des occasions spéciales car ce n’est plus quelque chose que je vais faire tous les jours machinalement. Et au final, je suis presque fière de me dire que je suis aujourd’hui le style de fille qui se sent bien dans sa peau qu’avec un peu de mascara et son teint fait, tout comme les filles que j’idolâtrais 6 ans en arrière !

Et toi, c’est quoi ta relation avec le maquillage ? Quand t’as commencé à te maquiller, c’était comment ? J’ai hâte que tu me racontes tout en commentaire <3

Thème : Overlay par Kaira. © effetnoemie.com | L’effet Noémie